10mar,16

Critique : Matthew Mcallister « French Collection »

Cd_digipack_4F_tray_Dx_taglio_booklet_4-6_COD_33312_NP0038

Matthew Mc allister guitariste écossais nous propose, pour son nouvel enregistrement un programme musical autour de la musique française à travers trois périodes: l’époque baroque, néo-classique et contemporaine.

 

François Couperin dont les oeuvres pour clavecin sont assez souvent transcrites pour la guitare conviennent parfaitement à la couleur sonore de la guitare. Aprés la célèbre pièce « Les barricades mystèrieuses », suivent deux pièces « les sylvains » et « les tours de passe-passe » admirablement bien transcrites pour la guitare, aux subtils ornements trés bien contrôlés et exécutés par le guitariste. 
On découvre quelques pièces peu connus et peu joués comme « Rêverie » de Alexandre Lagoya à l’atmosphère doucement langoureuse, à l’image de son titre. « Preludio » de Jean Francaix qui ouvre l’album possède un charme particulier et a des allures d’une tendre berçeuse. 
L’ « Arabesque » de F Kleyjans en hommage à Tarrega emprunte aux harmonies ravéliennes, la sérénade de Gustave Samazueilh est quand à elle d’inspiration plus hispanisante avec quelques traits musicaux chers à Debussy.

Figure musicale incoutournable du monde de la guitare, Roland Dyens est un talenteux interprète,compositeur de grand talent et arrangeur de génie (connu notamment pour ses arrangements de chansons françaises et de standards de jazz). Sa pièce « Songe Capricorne » explore des territoires sonores peu usuels grâce à l’emloi notamment de la scordature ( corde de la accordé en si) frequemment utilisé dans les pièces du compositeur et mêle harmonieusement des sonorités de musique actuelle à de la musique modale. La seconde pièce « Flying wigs » possède une atmosphère singulière et originale brillament reproduite par le guitariste ici.
L’ arrangement de la célèbre chanson « l’hymme à l’amour » est jouée tout en finesse et simplicité ainsi que la « Gnossienne » de Erick satie, magnifiquement arrangé par Roland Dyens qui réussit à révèler toute la fragilité du timbre de la guitare et son intimité, qualités bien mises en valeur grâce au jeu subtil et délicat du guitariste. 

 

En plus d’avoir le mérite de faire connaître quelques pièces du répertoire peu connus, l’interprète réussit grâce à ses qualités musicales et techniques et son sens de la couleur à rendre captivant voir attachant ce beau programme de musique française.  

 

Paris Guitar Foundation

Les casques PGF :  

Note critique

 

 

 

 

 

Site officiel de Matthew Mcallister : http://www.matthewmcallister.com

Pour acheter l’album : http://barosrecords.com/frenchcollection